Challenge Wifi Calimero Calimero

Responsables : Jp Gelas, Thomas Begin


Introduction

Objectif : Casser en temps limité le maximum de PSK (via des attaques Wifi WPA/WPA2 mais pas que...)

Le Challenge Calimero permet de vous initier au cassage de clé wifi WPA et WPA2 pré partagées (pre-shared key ou psk) sur des réseaux Wifi prévus à cet effet.

Les clés à casser sont celles des Access Point (AP) dont les SSID diffusés sont calimeroN (0 ≤ N ≤ 7). Il est strictement interdit de tenter de casser les clés d’autres AP accessibles lors du challenge.

Dès qu’une clé est cassée vous devrez la saisir dans l’interface développée spécialement pour ce challenge et accessible à l’adresse définie par les organisateurs du challenge.

Pensez à sélectionner le nom de votre équipe au préalable sinon les points seront pour l’équipe adverse.

Cette vidéo résume brièvement (2 minutes) l’usage de l’interface (en cours de développement à l’époque). L’interface permet non seulement de saisir les mots de passe cassé mais également de voir l’avancement des autres équipes en temps réel.

Remarque importante : Vous n’aurez pas à envoyer de paquets de DEAUTH pour provoquer des reconnexions et donc forcer l’apparition des handshake (eapol). Les organisateurs s’en chargent en laissant tourner un script qui provoque des reconnexions d’une station sur chaque AP toutes les minutes environ.

Voici quelques informations qui pourront être utiles pour casser plus efficacement les psk de chacun des AP.

calimero0

L’administrateur de cet AP n’est pas très au fait des problèmes de sécurité et surtout n’a pas beaucoup d’imagination. Essayez en priorité des mots de passe relativement évidents (Ex : admin, password, motdepasse, 12345678, abcdefgh, le ssid,… )

calimero1

L’administrateur a bien changé le mot de passe par défaut. Vous allez devoir utiliser un dictionnaire (exemple : rockyou.txt). Reportez-vous à l'annexe pour un peu d'aide.

calimero2

On sait que l’administrateur préfixe toujours ses mots de passe par la chaîne de caractères nautibus et qu’il fait suivre ce mot de 4 chiffres décimaux (Exemples : nautibus1234, nautibus0000,...). Après avoir évalué le nombre de combinaisons possibles et la taille du fichier dictionnaire, construisez votre propre dictionnaire (une combinaison par ligne) et utilisez le pour craquer la PSK chiffrée que vous capturerez.

calimero3

Une requête GET HTTP a été capturé en provenance du poste de l'administrateur. On dirait bien une requête d'authentification. On ne peut négliger que le mot de passe encodé qu'elle contient est peut être aussi celui de l'AP (une fois celui-ci décodé bien sur).

...
GET / HTTP/1.1
Authorization: Basic VGhpc1Bhc3NJc0Jhc2U2NEVuY29kZWQ==
User-Agent: InsaneBrowser
Host: www.ledomaine.org
Accept: */*
...

calimero4

Télécharger la trace réseau suivante simpleauth.pcapng.gz. Peut-être y a t-il des échanges de paquets contenant un mot de passe.

calimero5

Vous avez mis la main sur un fichier de configuration d'un équipement Cisco (un extrait ci-dessous). Vous constatez que la plupart des mots de passe sont chiffrés avec un hash cisco 7 réputé faible (i.e. réversible car c'est une simple obfuscation via une série de xor). Le mot de passe cherché est celui du mode enable (type 5 / md5) qui lui est incassable en un temps raisonnable avec les ressources à votre disposition puisqu'il fait minimum 8 caractères d'après le fichier de configuration. Par déduction peut être allez vous quand même découvrir le mot de passe de enable.

!
security passwords min-length 8
no logging console
enable secret 5 $1$p8Y6$MCdRLBzuGlfOs9S.hXOp0.
!
username hub password 7 025017705B3907344E 
username admin privilege 15 password 7 10181A325528130F010D24
username guest password 7 124F163C42340B112F3830
!
line con 0
 password 7 144101205C3B29242A3B3C3927
 session-timeout 600

Deux liens vers un outil en ligne pour craquer les mots de passe Cisco de type 7 (lien 1, lien 2)

Remarque : Ce challenge est tiré de root-me.org une plateforme pour tester ses compétences en hacking.

calimero6

L’administrateur n'a peut être pas changé le mot de passe par défaut sachant que l'AP que vous attaquez est un Micronet - Access Point - SP912 (ce ne sera vrai que pour le contexte de ce challenge).

calimero7

Analysez la trace réseau pcap disponible ici. Elle contient le mot de passe requis.


Annexe

Quelques rappels sur les outils et la démarche à mettre en œuvre.

Nous vous recommandons d’utiliser la suite aircrack-ng.

  1. Mettre sa carte Wifi en mode Monitor (si elle le supporte) avec airmon-ng
  2. Observer le trafic Wifi et sélectionner le canal sur lequel l’AP opère avec airodump-ng
  3. Capturer le trafic jusqu’à obtenir le handshake. Sauvegarder le tout dans un fichier .cap.
  4. (optionnel) Vérifier la présence du handshake en ouvrant votre fichier de capture avec Wireshark (filtre : eapol), puis sauvegarder uniquement les paquets utiles dans un nouveau fichier de capture afin de pouvoir vous débarrasser du fichier de capture initial qui peut être relativement volumineux.
  5. Lancer aircrack-ng pour réaliser une attaque par dictionnaire (Ex : rockyou.txt) pour déterminer le mot de passe (la psk).
  6. (optionnel) Essayez de vous connecter à l’AP avec la PSK trouvée pour valider que c’est la bonne.
  7. Saisir la PSK dans l’interface du challenge pour qu’elle soit validée par les organisateurs et montrer aux autres équipes comment vous assurez trop bien !
Commandes de base Description
ifconfig -a Lister les interfaces réseau
airmon-ng start wlan0 Passer l’interface en mode monitor (change wlan0 en wlan0mon)
airodump-ng wlan0mon Observer le trafic sur tous les canaux
airodump-ng -w capture_file -c [channel number] wlan0mon Capturer le trafic sur un canal donné
aircrack-ng -w [password_list_file].txt [capture_file].cap Casser la PSK